Hosni Moubarak : Vers la fin d’un règne

Publié le par Bâ Sileye

 

     Dans son  dernier discours, de l'ex-dictateur tunisien, Ben Ali  avait fait part de sa compréhension du message de son peuple. Ce peuple qu’il avait affamé, terrorisé et  complètement ignoré.  Tout le monde s'accordait à dire que durant deux décennies, Ben Ali était l’Etat. Et l’Etat tusinien se limitait à sa personne et son entourage. Mais le peuple a mis triomphalement fin à cette mascarade "benalienne" en sortant de sa réserve et de sa torpeur.

      Aujourd’hui, le peuple Egyptien connu par sa maturité, est entrain d’écrire sa propre histoire. Les Egyptiens ont décidé de finir avec 30 ans de dictature et du règne arbitraire de Hosni El Moubarak. Dans l'histoire de ce pays, il est le dernier a occupé le poste Vice-président de la République arabe d'Égypte  en 1975-1981. Après l'assassinat du président de la République  Anouar Saddate en octobre 1981, il lui succède au poste de chef du gouvernement et se présente à la présidence de la République, élection qu'il remporte le 14 Octobre 1981. Et depuis, l’homme abuse de ses prérogatives constitutionnelles et ferme les yeux vis -àvis des souffrances de son peuple . Il faut noter  que le pays vit sous un état d'urgence depuis 1981. Et, aucune performance économique n’ a été constatée. Lors des dernières élections en 2005, Moubarak s’est autoproclamé Président élu avec 80% des voix. 


pierres.jpg

     Dans ce pays, les droits de l’homme sont voués aux gémonies. Moubarak emprisonne ses détracteurs sans aucune autre forme de procès.  En effet, une législation a été promulguée donnant un pouvoir élargis à la police de procéder à des arrestations, de détenir voire même de recourir à des tribunaux d’exception.

Aujourd’hui, les soulèvements populaires  à travers tout le pays  justifient l'exacerbation qui a éteint son paroxyme. L’extrême pauvreté fait des dégats. Et partout, les observateurs font le constat de la chute du pouvoir d’achat des egyptiens et son musèlement. Ce qui a poussé certains jeunes à s'immoler par le feu ces derniers jours. A cela, il faut ajouter  son projet de remplacer  son fils Gamal Moubarek à la tête du pays en le faisant gravir des échelons au sommet de l’Etat et au sein du parti au pouvoir, le parti national démocratique.


manifestation-le-caire-26-1-11-10389085ilnrj_1713.jpg

     Ces dernières semaines, la rue égyptienne s’est révoltée contre les agissements du Président Moubarek. Plus de 11 personnes ont été tuées et depuis mercredi, plus 500 personnes ont été arrêtées. Ce vendredi a été decisif de la part du peuple. Des milliers de personnes se sont descendues dans la rue pour revendiquer le départ de Hosni Moubarak.


      La journée du vendredi 28 janvier 2011 restera la plus longue journée de sa vie. Le peuple a voulu exprimer sa colére. Les rues de caire étaient envahies par des manifestants décidés d'en finir avec le régne  de Moubarek. Mais l'homme s'est entêté en se retranchant derriére un discours démagogique aprés avoir opté un silence assourdissant.  Vers 23 heures, le dictateur  adresse un discours au peuple Egyptien en invitant son premier ministre  de présenter la démission de son gouvernement. Il se victimise aussi. L'homme laisse entendre qu'il subit un complot et la jeunesse sera desormais pris en considération.  L’on se demande  si ce discours suffira pour calmer les esprits de toute une jeunesse qui croupit dans le chômage.  Des simples mots suffiront -ils pour convaincre les ménages qui voient les prix des denrées de première nécessité grimpper en fléche? N'est-il pas  son dernier discours? 


egypte-manifestation-29-111-08.jpg_595.jpg

     En réalité le régne de Moubarek approche à sa fin car le peuple est determiné à poursuivre les manifestantations pour mettre un terme à  la tyrannie et l'injustice. Les jours à venir seront determinant pour annoncer les couleurs ...

 

 

http://blogs.aljazeera.net/sites/default/files/imagecache/BlogsMainImage/000_Nic533974.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article